Littérature française

0

Vous trouverez ci-dessous une sélection des tweets, c’est-à-dire des suggestions de lecture et des conseils. J’ai lu certains des livres qui m’ont été recommandés, et je vais certainement en lire d’autres – détails. Les descriptions des livres sont tirées des sites web des éditeurs.

Les livres français que vous devez lire :
Livres français à lire absolument – La vie avant soiRomain Gary « La vie avant soi » (publié sous le pseudonyme d’Émile Ajar)
Sur Belleville, dans un quartier miteux et « coloré » de Paris, où il est difficile de rencontrer des Français autochtones, Momo, un enfant des rues, vit au sixième étage sans ascenseur. Il est élevé par Madame Roza, une vieille femme juive qui a été miraculeusement sauvée d’Auschwitz. Elle est laide, chauve et maladive, gagnait sa vie comme prostituée de rue et dirige aujourd’hui un centre illégal de protection de l’enfance. Pour se consoler, elle garde un portrait de M. Hitler sous son lit. Un jour, Momo a l’intention de se rendre dans la merveilleuse Nice, qu’elle ne connaît que par des histoires, et d’écrire « Les Misérables » comme M. Victor Hugo, après tout, c’est pour cela qu’elle a toute sa vie devant elle. Mais entre-temps, il doit s’occuper de Mme Roza, malade, et les choses empirent pour elle… Le livre a obtenu le prix Goncourt en 1975.

Romain Gary « Les racines du ciel
Une histoire de deux raisonnements qui s’affrontent : Morel, qui veut arrêter le massacre des éléphants : … vous savez comme moi combien l’Afrique perdra en perdant des éléphants. Et nous sommes sur la bonne voie pour y parvenir. Comment pouvons-nous parler de progrès lorsque nous détruisons les manifestations les plus belles et les plus nobles de la vie tout autour de nous ? Et Waitari ? un autochtone éduqué en France qui veut une Afrique sans colonies : … nous en avons assez de servir le monde comme jardin zoologique, comme divertissement pour les Occidentaux qui viennent ici se baigner dans le primitif et se délecter de notre nudité et de nos troupeaux d’animaux. Le livre a remporté le prix Goncourt en 1956.

« Il a conduit le cirque » de Patrick Modiano.
La raison pour laquelle le jeune protagoniste du roman est convoqué pour être interrogé n’est pas claire. L’événement, cependant, mêle son destin à celui d’une certaine fille. Plus il la connaît, moins il en sait sur elle. Il partage avec elle son quotidien, qui consiste surtout à errer dans un Paris de plus en plus étrange et brumeux, et à rencontrer des inconnus qui cachent de plus en plus de secrets. Et la ville et ses habitants continuent de déterrer le passé de la mémoire du protagoniste. Au lieu d’éclairer les souvenirs, les détails de la topographie évoquent des sentiments de vide et de liens brisés. Tous les efforts pour découvrir qui est la fille dont il est tombé amoureux, pour deviner qui sont les hommes avec lesquels il commence à avoir de vagues connexions, semblent ne mener nulle part.

Raymond Queneau « Pierrot mon ami ».
Le roman est une épopée ludique et suburbaine où l’humour, le sarcasme et l’ironie sont doublés d’une touche de mélancolie. Le titre fait allusion aux paroles d’une chanson bien connue, tandis que le personnage principal s’inscrit dans la riche tradition des Pierrots français, rêveurs lunaires et amants malheureux, suspendus à mi-chemin entre réalité et fantasmagorie. La recherche d’une solution à un mystère quasi criminel se transforme en une quête métaphysique d’un ordre perdu. Ce roman apparemment policier, comme tous les autres livres de Queneau, est écrit dans un cryptogramme pervers, soumis à des rigueurs formelles, bien qu’à peine perceptibles. En même temps, il reste une lecture divertissante et attrayante, pratiquement pour tout le monde, tout comme les livres Exercices stylistiques ou Zazie in the Underground qui ont fait la renommée de l’écrivain.

Françoise Sagan « Un certain sourire
Un roman de l’auteur français le plus populaire de la seconde moitié du XXe siècle, l’histoire d’une romance entre un charmant homme d’âge mûr et une jeune fille à la queue de cheval. Dans cette éternelle déception qu’est la vie, rien ne semble plus attrayant que le risque », déclare Dominique, l’héroïne de l’histoire, âgée de vingt ans, lorsqu’elle remarque l’intérêt que lui porte l’oncle de son petit ami Bertrand. Et bien qu’elle sache que la relation avec Luke, un homme marié deux fois plus âgé, n’est peut-être qu’une aventure, elle ne fait rien pour changer le cours des événements…..

Soumission – couverture du livre